La paroisse Saint-Pierre de Chaillot organise le Vendredi Saint, 30 mars 2018 de 12h30 à 14h00, le Chemin de Croix des Champs-Elysées.

Cette année, la méditation du Chemin de Croix est assurée par le Père Gilles-Hervé Masson, op.

Interview du Père Gilles H. Masson op, Vicaire à la paroisse Saint-Eustache à Paris

Un thème d’actualité:” de la mort jaillit la vie”..

COMMUNIQUE DE PRESSE :

HORAIRE et ITINÉRAIRE

  • A partir de 12 h 00
    • Rassemblement des fidèles au Rond point des Champs Elysées. (Métro : Franklin-Roosevelt).
    • Accueil par le Père François d’Antin.
    • Point Presse
  • 12 h 30
    • Départ du chemin de croix.
    • La procession empruntera l’avenue Montaigne, la place de l’Alma et l’avenue Marceau jusqu’au carrefour Pierre 1er de Serbie.
  • 14 h 00
    • Arrivée à l’église Saint-Pierre de Chaillot
  • 14 h 30
    • La cérémonie se termine dans l’église par la vénération de la Croix
  • L’animation est assurée par la chorale de la Paroisse Saint-Pierre de Chaillot, dirigée par Pascal BEZARD, Maître de Chapelle.

Des paroissiens mais pas seulement

Les quelques centaines de participants attendus sont des paroissiens de Saint-Pierre de Chaillot et aussi des femmes et des hommes qui travaillent dans ce quartier de bureaux, un pôle économique important, qui brasse des populations très différentes et regroupe des activités très variées.

Pendant la procession, une délégation d’une vingtaine de chevaliers de l’Ordre de Malte, revêtus de la coule noire, escorte la Croix. Cette Croix est portée à tour de rôle par des volontaires qui désirent, fût-ce pour un court instant, mettre leurs pas dans ceux du Christ et participer, par la pensée et par le geste, aux souffrances du Crucifié.

Avec l’Association oecuménique Etoile-Champs Elysées

Ce Chemin de Croix s’inscrit également dans la démarche de l’Association œcuménique Etoile – Champs Elysées – qui regroupe les 7 confessions chrétiennes qui sont représentées sur le territoire paroissial. Le Vendredi Saint est, en effet, célébré par toutes les communautés chrétiennes de par le monde.

L’ORDRE DE MALTE

L’histoire de ces Hospitaliers accompagne et participe à la plupart des grandes pages de l’Histoire. L’Ordre a toujours été novateur et pionnier dans des domaines aussi variés que nombreux et notament : Pendant la procession, une délégation d’une vingtaine de chevaliers de Malte, revêtus de la coule noire, escorte la Croix. Fondé il y a plus de 900 ans, à Jérusalem, l’Ordre Souverain de Malte est encore, aujourd’hui, l’une des plus importantes organisations caritatives du monde. De vocation dès l’origine hospitalière, il perpétue la tradition du service des malades, des pauvres et des plus démunis. L’Ordre de Malte est un ordre religieux catholique romain, dont tous les membres doivent s’engager dans les activités caritatives de l’Ordre.

  • la première institution hospitalière internationale,
  • la première école navale,
  • les premiers lits individuels dans les hôpitaux.

Aujourd’hui les Œuvres Hospitalières Française de l’Ordre de Malte, association reconnue d’utilité publique, perpétuent, en France et à l’étranger, la vocation de ses fondateurs: secourir et soigner. Ses principales activités se développent, entre autres, autour de:

  • la gestion d’établissements pour personnes handicapées, de maternité, dispensaires ou hôpitaux;
  • la lutte contre la lèpre;
  • la formation de secouristes et d’ambulanciers;
  • la participation aux campagnes du SAMU social.
  • L’expédition de médicaments et matériel médical dans de nombreux pays.
  • la mobilisation d’équipes de secours d’urgence, en cas de catastrophe naturelle ou de conflits.

HISTORIQUE :

Sous la conduite du Curé de Saint-Pierre de Chaillot, le quartier Alma-Marceau voit se rassembler depuis 1988, en une manifestation de foi populaire, une foule de fidèles toujours très nombreuse pour participer au Chemin de Croix et célébrer ainsi le jour du Vendredi Saint.

La prédication est assurée, la plupart du temps, par des personnalités de l’Église. Voici le nom des personnalités qui ont assuré ces dernières années la prédication du chemin de croix :

  • Mgr Renato BOCCARDO, responsable de la section « Jeunes » au Conseil Pontifical pour les laïcs,
  • Frère ROGER, fondateur de la Communauté de Taizé,
  • Mgr Éric AUMONIER, évêque de Versailles,
  • son Éminence le Métropolite de France, monseigneur JÉRÉMIE, grec-orthodoxe,
  • Mgr de TARRAGON, Chapelain de la délégation de Paris de l’Ordre de Malte,
  • Patrick de LAUBIER, prêtre et professeur honoraire de sociologie de l’université de Genève,
  • Bruno FRAPPAT, directeur du journal « La Croix »,
  • le cardinal Jean-Marie LUSTIGER, archevêque de Paris,
  • le père ARMOGATHE, aumônier de l’Ecole normale supérieure,
  • le père Jean-Marie PETITCLERC, prêtre éducateur salésien,
  • Dominique PAILLARD, membre de la communauté Apostolique Saint-François-Xavier et directrice de Sainte-Marie de Neuilly,
  • Mgr Francesco FOLLO, observateur permanent du St-Siège auprès de l’UNESCO,
  • le père Louis MENVIELLE de l’Institut Notre-Dame de Vie,
  • le frère Philippe JEANNIN, o.p., producteur du Jour du Seigneur sur France 2,
  • Mgr Bernard PODVIN, porte-parole de la Conférence des Evêques de France,
  • Frère ALOIS, prieur de la Communauté de Taizé.
  • Le père Bernard DEVERT, fondateur de l’association Habitat et Humanisme
  • Antoine ARJAKOVSKY, orthodoxe, directeur de recherches au Collège des Bernardins
  • Le Père Michel FEDOU, sj
  • Soeur Cécile Renouard, religieuse Asomptionniste.
  • Isabelle de Gaulmyn, rédactrice en chef au journal « La Croix ».