Il est bien mystérieux, Seigneur, votre Esprit-Saint

Il est bien mystérieux, Seigneur, votre Esprit-Saint. Il est vrai qu’Il dit bien peu Celui que la liturgie de ce dimanche de Pentecôte nous présente pourtant répandu en une multitude de langues. Quel est ce paradoxe ? Que nous en sachions si peu sur Celui qui parle des langues multiples ?

Voulez-vous le connaître mieux ? C’est lui-même qui se fera connaître en vous à travers son activité. Car le Sanctificateur travaille discrètement et sans relâche en vous. Il est à l’origine de tout ce que vous faîtes de bon. C’est dans son silence que votre être surnaturel prend racine. Sans une parole il a pris possession de vous au baptême ; et depuis lors il n’a peut-être rien dit d’audible. Il est en cela semblable à ceux qui travaillent. Ils répondent par des œuvres et non par des mots.

Voulez-vous le connaître ? Laissez-vous conduire par Lui. Vous devez prendre une décision importante, dites : « Viens Esprit-Saint, éclaire-moi de ta clarté d’en-haut ». Vous devez parler à quelqu’un d’un sujet délicat, priez : « viens Esprit-Saint, soit ma langue et mes lèvres et l’oreille de celui qui m’écoute ». Vous devez choisir un nouveau mode de vie, demandez à l’Esprit-Saint de vous donner le discernement. Vous devez répondre de votre foi. N’ouvrez aucun manuel. Ouvrez plutôt vos cœurs à l’action de l’Esprit. C’est lui qui vous donnera de parler. Rien ne lui est étranger. Il est partout et en tous chez Lui.

Mon Dieu votre Esprit est discret parce qu’il est fort. Il est silencieux parce qu’il est éternel et ne se hâte pas. Rien, sauf ce qui veut se perdre, ne résiste à sa douceur.

 

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *