La conversion : un chemin de bonheur.

« Convertissez-vous » ! Le message de Jean résonne de toute sa force en ce temps de l’Avent, nous invitant tous à ce geste libérateur. Pourquoi tarder ou reporter au lendemain la décision qui peut faire la différence dans votre vie ? Pourquoi traîner indéfiniment le poids d’une existence servile ?

Il paraît qu’un jour, en jouant avec sa petite fronde dans le jardin de leur maison, un enfant tue par mégarde le canard de sa grand-mère. Pris de panique, il l’enterre aussitôt discrètement sans rien dire à personne. Le soir, après le repas, au moment de débarrasser la table, son grand frère, dont c’est le tour de faire la vaisselle, déclare devant tout le monde que le jeune garçon lui a proposé de faire la besogne à sa place. Etonné et indigné, ce dernier se met à protester vivement lorsque son grand frère s’approche de lui et lui murmure à l’oreille : « le canard » ! Paniqué, le garçon se tait aussitôt et accepte de faire la vaisselle. Evidemment, il a peur qu’en refusant un tel compromis, son grand frère ne livre le secret à la famille. Hélas pour lui, car la scène se reproduit à plusieurs reprises à la grande surprise des parents qui ne comprennent plus rien à cette générosité soudaine de leur enfant. C’est ainsi que le secret inavoué se transforme pour notre jeune garçon en un véritable enfer. Puis, un beau jour, excédé d’être ainsi manipulé par son grand frère, le garçon décide de tout avouer à sa grand-mère pour mettre fin à l’odieux chantage. Après l’avoir écouté en silence, sa grand-mère lui dit : « J’étais à la fenêtre et je t’ai vu quand tu as tué le canard ; je t’ai même pardonné et j’attendais que tu viennes me le dire, mais tu as préféré être esclave de ta faute et de ton frère. »

Ami chercheur de Dieu, Dieu est à la fenêtre de nos vies ; il voit nos erreurs et pardonne nos fautes car il est bonté et miséricorde ; mais il attend que nous venions à lui, dans un geste de conversion sincère. Et si ce temps de l’Avent était pour nous celui de l’aveu et du pardon ? Ce sera notre manière de préparer le chemin du Seigneur ! Le message de Jean-Baptiste nous y invite. Qu’il ne tombe pas dans un désert !

« Prenons la main que Dieu nous tend.

Voici le temps, le temps où Dieu fait grâce à notre terre » !

Fructueux temps de l’Avent.

Aubin  AMEGNIKOU

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *