La plus belle Révélation faite aux hommes

La plus belle Révélation faite par Jésus à l’Humanité, c’est la Trinité… Autrement dit : La Famille. Dieu est une famille ! Quelle merveille !

Dieu n’est pas solitaire, il ne pouvait pas l’être, il est plutôt solidaire… Il n’est pas indifférent, impassible, voire même tyrannique. Il est tout le contraire : projeté vers l’autre, respectueux de l’autre, une sortie perpétuelle de lui-même vers l’autre, humble, au service de l’autre, en somme il est Amour.

Sur Dieu, Trois Personnes, il y a quelques indices dans l’Ancien Testament, on a particulièrement pu les repérer à la lumière du Nouveau Testament, comme par exemple quand Dieu visite Abraham et ce dernier voit trois hommes. (Gn 18, 1-2)

Par le Fils, Jésus de Nazareth, la révélation devient enfin parfaite sans être pour autant reçu parfaitement… « Être, c’est être perçu, » comme dit le philosophe Husserl.

Saint Marc l’avait signifié quand il dit : « Par de nombreuses paraboles semblables, Jésus leur annonçait la Parole, dans la mesure où ils étaient capables de l’entendre. (Mc 4, 33). Saint Paul de son côté dit aux Corinthiens : « C’est du lait que je vous ai donné, et non de la nourriture solide » vous n’auriez pas pu en manger, et encore maintenant vous ne le pouvez pas. »

Dans notre connaissance de la Trinité Sainte, nous nous trouvons encore, après plus de deux mille ans, dans un balbutiement qui ne saisit même pas le un millionième de ce qu’est ce Mystère dans sa vérité absolu… Et cela est déjà un enchantement.

On ne saisit pas la Trinité divine, on se laisse saisir par Elle…

Tel fut le cas, par exemple, de sainte Elisabeth de la Trinité, de Dijon, qui priait ainsi : « O mon Dieu, Trinité que j’adore, aidez-moi à m’oublier entièrement pour m’établir en vous, immobile et paisible comme si déjà mon âme était dans l’éternité… O mes Trois, mon tout, ma Béatitude… Immensité où je me perds… Ensevelissez-vous en moi pour que je m’ensevelisse en vous, en attendant d’aller contempler en votre lumière l’abîme de vos grandeurs. » (Œuvres complètes, cerf, 2011, NI 15)

Au commencement était donc le Relation… Dans cette Relation au sein de la Trinité il n’y a que l’Amour : « Dieu est Amour » car il est Trois, il est Famille. Chaque Personne des Trois est complètement donnée au deux autres… Ce don de soi qui est l’ADN, si je puis dire, de la Trinité, Jésus nous l’avait exprimé dans sa Parole et dans sa Vie au milieu de nous : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. » (Jn 15, 13)

Efforçons-nous de contempler sans cesse ce grand Mystère de la Trinité : Père, Fils et Esprit Saint. Justement, par la grâce de cet Esprit de Vérité et d’Amour qui habite notre cœur, nous pourrions, jour après jour, nous laisser saisir encore plus par la Beauté de Dieu.                                                                         Père Slaïby STÉPHAN

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.