Le grand Passage

Pâque. Cela signifie : Passage Ainsi l’a compris l’évangéliste saint Jean :

Avant la fête de Pâque, Jésus, sachant que son heure était venue de passer de ce monde à son Père ayant aimé les siens les aima jusqu’au bout

(Évangile selon st Jean 13, 1)

Passer.
De ce monde à votre Père.
Passer vers d’autres rives.
Aux rivages de la Vie.

De ce qui est là aujourd’hui, imparfait et transitoire à ce qui demeure. Passer d’une humanité chargée de pesanteurs à la légèreté d’une humanité neuve, débarrassée de son poids. Une humanité à la beauté toujours nouvelle. Jamais ternie.

Est-ce un rêve ?
Avez-vous été abusés ?
Les témoins du Ressuscité se seraient-ils trompés ?

Mais ce qu’ils ont touché, vu, palpé au matin de Pâques, c’est la Vie même manifestée à toute humanité.
Si Dieu est, Il ne peut être que Vie. En rencontrant le Ressuscité, en le touchant, en l’entendant, les témoins ont touché la Vie, ils ont entendu la Vie.
Ces témoins portent sur eux les marques de cette Vie. Et par leur témoignage, ils nous ont transmis la Vie.
C’est à la Vie communiquée par Dieu et qui coule dans le sang des chrétiens qu’il faut demander la preuve de la Vie.

Vous avez préféré, avec les témoins du Ressuscité, la civilisation de la Vie à la civilisation de la mort. Le pardon plutôt que la vengeance, le partage plutôt que l’égoïsme, la beauté fragile à la technique aveugle, la tendresse pour les petits au sacrifice à Moloch, le dieu dévoreur d’enfants.

Soyez-en bénis !

Vous vivez déjà la résurrection. Demain vous en découvrirez toute la plénitude.
Ravivez votre foi à la lumière de Pâques. Ranimez votre flamme au feu de la Vie manifestée dans le Christ Jésus, sorti Vivant du Tombeau.

Au matin de Pâques dites :
-« Le Christ est ressuscité ! »

et que l’on vous réponde :
-« Il est vraiment ressuscité ! »

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.