Les personnes consacrées dans un monde laïcisé

Les personnes consacrées dans un monde laïcisé

En ce dimanche de la Présentation du Seigneur au Temple, nous nous souvenons que Jésus fut consacré à Dieu dès son enfance, dans l’Esprit Saint. En nous souvenant de cela nous remercions le Seigneur pour la consécration que font de leur vie les religieux, religieuses, moines et moniales, vierges et personnes consacrées.

Cette journée a aussi pour but de mieux connaître et d’apprécier la vie consacrée. « En contemplant le don de la vie consacrée, l’Eglise contemple sa vocation la plus profonde, celle de n’appartenir qu’à son Seigneur, soulignait Jean-Paul II. La vie consacrée a pour mission prioritaire de garder vivante dans l’Eglise la forme historique de vie assumée par le Fils de Dieu quand il est venu sur cette terre ».

Cette journée est aussi une invitation pour toutes les personnes consacrées « à célébrer ensemble et solennellement les œuvres saintes que le Seigneur a accomplies en elles. Pour cela elles sont conviées à découvrir, dans un regard de foi toujours plus pur, le rayonnement de la beauté divine diffusé par l’Esprit dans leur forme de vie, à prendre conscience de leur mission incomparable dans l’Eglise pour la vie du monde » (s. Jean-Paul II)

Que serait l’Église sans saint Benoît et saint Basile, sans saint Augustin et saint Bernard, sans saint François et saint Dominique, sans saint Ignace de Loyola et sainte Thérèse d’Avila, saint Jean Eudes et sainte Marie Eugénie ? Le Pape Paul VI affirmait : « Sans ce signe concret, la charité de l’ensemble de l’Église risquerait de se refroidir, le paradoxe salvifique de l’Évangile de s’émousser, le ‘‘sel’’ de la foi de se diluer dans un monde en voie de sécularisation » (Evangelica testificatio, n. 3).

Le pape actuel, dans la tradition de ses prédécesseurs, encourage les consacrés : « ‘Allez partout dans le monde’ a été la dernière parole que Jésus a adressée aux siens, et qu’il continue d’adresser aujourd’hui à nous tous (cf. Mc 16,15). C’est une humanité entière qui attend : personnes qui ont perdu toute espérance, familles en difficulté, enfants abandonnés, jeunes auxquels tout avenir est fermé par avance, malades et personnes âgées abandonnées, riches rassasiés de biens et qui ont le cœur vide, hommes et femmes en recherche de sens de la vie, assoiffés de divin… »

La mission des consacrées n’est pas isolée. Elle ne se distingue fondamentalement de la mission des laïcs que par la consécration totale de leur vie et de leur énergie. Cette mission qu’ils ont reçue, ils ne peuvent l’exercer sans vous. Sans votre estime, votre prière et votre coopération. Je vous engage à travailler, prier et évangéliser en syntonie avec les consacrés de notre paroisse.

P. Ollier

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *