Feuille d’informations paroissiales

Femme, au chevet de la VIE19

Où sont les douze, en ce matin de Pâque ? Où sont-ils, au lendemain de la mort de leur maître et ami ? Celui qu’ils ont accompagné pendant trois ans, jours et nuits. Ils dorment, lorsque les femmes, myrophores, apportent les parfums pour achever l’embaumement. Elles veillent auprès du mort. Mais n’est-ce pas parce qu’elles veillent aussi sur la vie, elles qui les premières, la sentent vibrer au coeur de leur être, lorsque s’annonce une naissance ?
Mystère de la femme, au chevet de la vie. Du berceau jusqu’à la mort. Et aujourd’hui, à l’aube de la renaissance, auprès du ressuscité.
Tout naît d’un espoir fou, que joint la venue au tombeau : « Les femmes porteuses d’aromates allèrent au sépulcre dès avant le soleil levant. Voyez comme ici, elles devancent l’aurore, et le lever du soleil. Il faisait noir, mais l’amour les éclairait : aussi aperçurent-elle la grande pierre roulée de devant la porte du tombeau et elles retournèrent dire : « Disciples, sachez ce que nous avons vu : la pierre ne recouvre plus le tombeau. Auraient-ils enlevé le Seigneur ? Pas de gardes en vue : serait-il ressuscité, celui qui offre aux hommes déchus la résurrection ?
Puis elles s’en revinrent au tombeau.
Et le message que leur transmirent alors les anges, elles l’entendirent bien : « pourquoi cherchez parmi les morts celui qui est vivant ?» Ils ne furent pas seuls à leur dire cela. Bientôt le Seigneur lui-même, allant à leur rencontre, leur dit :
« Que votre bouche publie ces choses, femmes, et les explique aux fils du royaume qui attendent que je m’éveille, moi le Vivant. Allez, rassembler mes disciples. J’ai en vous des apôtres à la voix puissante: ‘sonnez un chant de paix aux craintives oreilles de mes amis cachés, éveillez-les tous comme d’un sommeil, afin qu’ils viennent à ma rencontre et qu’ils allument des torches’. Allez dire : ‘L’époux s’est éveillé, sortant de la tombe sans rien laisser au-dedans de la tombe. Chassez la tristesse mortelle, car il est réveillé celui qui offre aux hommes déchus la résurrection’.
Notre deuil s’est tout d’un coup changé, tout nous est devenu joie et allégresse. La mort est détruite. Il est ressuscité celui qui offre aux hommes déchus la résurrection.’” » (d’après Romanos le Mélode, VIe siècle, Hymnes XL sur la Résurrection, SC 128).
Femmes, soyez pour tous les messagers de la VIE.

P. Jacques OLLIER

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.