Feuille d’informations paroissiales

Retrouvez ici chaque semaine la feuille d’informations de la paroisse Saint-Pierre de Chaillot à visualiser et télécharger en PDF.

« Tout ce qu’il vous dira, faites-le. » (Jn 2, 5)

« La mère de Jésus était là. Jésus aussi avait été invité au mariage avec ses disciples. » (Jn 2, 1-2)
La Vierge Marie parle très peu dans les Évangiles. Toute proche de ce grand Mystère qu’est « Dieu-avec-nous, » elle méditait plus qu’elle ne parlait : « Elle retenait tous ces événements et les méditait dans son coeur. » (Lc 2, 19)
D’une manière générale, on retient et en tout premier lieu de ses paroles : son FIAT (Lc 1, 38) et ensuite son Magnificat. (Lc 1, 46-55) Son « Oui » entier et irrévocable et son Chant d’exultation et d’action de grâce.
Saint Bernardin de Sienne retient sept paroles de la Vierge Marie dans l’Évangile :
Avec l’Ange elle n’a prononcé que deux paroles :
1- « Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme ? » (Lc 1, 34)
2- « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » (Lc 1, 38)
Avec Élisabeth deux encore :
3- La salutation de Marie : (Lc 1, 41) « La Paix soit avec Toi » à la manière dont on se disait bonjour chez les Juifs.
4- Le « Le Magnificat. » (Lc 1, 46-55) C’est la vive flamme de l’amour qui jubile.
Avec son Fils deux également : au Temple et aux Noces de Cana.
5- « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant ! » (Lc 2, 48)
6- « Ils n’ont pas de vin. » (Jn 2, 3)
Avec les serviteurs des noces, une seule parole.
7- « Tout ce qu’il vous dira, faites-le. » (Jn 2, 5)
Dans la sixième et la septième parole de Marie, il y a les deux uniques demandes : une à son Fils, elle intervient discrètement et avec une finesse infinie en faveur des noces ; et une aux serviteurs, car désormais, c’est le Fils qu’il faudra écouter… C’est là, comme au Baptême de Jésus, qu’est inaugurée la Nouvelle Alliance (Cf. Ex 19, 8 ; Dt 5, 27. Jos 24, 16-24) par une parole de Dieu le Père et une parole de Marie, mère de Jésus : « Tout ce qu’il vous dira, faites-le. » (Jn 2, 5)
Au début de son ministère public, Jésus change l’eau en vin pour faire perdurer la joie des convives ; et à la fin, il convertit le vin en son sang pour la vie et la joie véritable de l’être humain : « Qui mange ma chair et boit mon sang… » (Jn 6, 54-56)

Père Slaïby STÉPHAN

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.