Mission catholique italienne

La Paroisse des italiens de Paris au coeur du village de Chaillot

La Paroisse: “une maison de famille fraternelle et accueillante où les baptisés prennent conscience d’être peuple de Dieu, se réunissent chaque dimanche pour célébrer l’Eucharistie, et de là sont envoyés quotidiennement à leur mission dans tous les chantiers de la vie du monde” (Jean-Paul II).

Cette définition de Jean-Paul II montre bien, selon nous, la vitalité de la communauté de St. Pierre de Chaillot dans laquelle depuis le 1er janvier 2013 siège aussi la Paroisse dédiée à la Mission Catholique italienne de Paris.

Histoire brève

La Mission naquit dans le Diocèse de Paris en 1936, quand la France devint pays d’immigration de masse pour les italiens, et dès lors fut confiée à la cure pastorale des Missionnaires Saint Charles (Scalabriniani).

Le premier siège avec une église italienne dédiée à la Sainte Famille, se situat au 46, rue de Montreuil dans le 11ème. Ce siège a accueilli surtout les italiens de la première vague migratoire (artisans, maçons, femmes de ménage…). Aujourd’hui le siège de la rue de Montreuil est encore un lieu où se tiennent une Messe dominicale ainsi que quelques moments de prière et de rencontre; a ceci, cependant, s’est ajouté depuis les années 1970 un Centre d’Etudes (le CIEMI ), service socio-culturel dans le domaine de la mobilité humaine qui édite une revue et possède une bibliothèque dédiée aux migrations internationales.

En 1953 la Mission est transférée au 23, rue Jean Goujon, près de l’Eglise Notre Dame de la Consolation, mémorial aux victimes du terrible incendie à la fin du 19ème siècle (Bazar de la Charité, 4 mai 1897). Ce siège, promu par l’archevêque de Paris Paroisse dédiée aux italiens de Paris et de la banlieue, a accueilli les nouveaux arrivants depuis le seconde guerre mondiale.

Réalité actuelle

Depuis le 1er janvier 2013, le siège de la rue Jean Goujon a changé de destination et la Mission Catholique italienne s’est installée près des locaux de la paroisse territoriale de Saint Pierre de Chaillot. Son activié continue à s’adresser aux nombreux italiens déjà présents à Paris depuis 30-40 ans auxquels s’ajoutent, en nombre sans cesse croissant, ceux qui arrivent pour quelque temps, la plupart des familles et des personnes engagées dans le commerce, la restauration, le monde des affaires et la diplomatie, et liés en particulier à l’école italienne, mais aussi de nombreux étudiants et chercheurs souvent dans le cadre de programmes d’échange, sans oublier quelques nouveaux immigrants en quête de meilleures opportunités. Comme capitale, Paris a toujours favorisé un passage notable d’italiens en séjour temporaire.

Une finalité évangélique partagée

La Mission Catholique italienne est une Paroisse un peu spéciale parce que, bien que ses ses fidèles soient présents sur tout le territoire parisien et sa banlieue à travers la Sainte Messe dominicale, les autres célébrations, le catéchisme, la préparation aux sacrements, l’accompagnement des malades dans les hôpitaux et l’accueil des personnes de passage, elle est un repère qui témoigne de l’amour maternel de l’Eglise envers ses enfants baptisés même quand ils vivent loin de leur pays d’origine.

Le nouveau siège de Chaillot est non seulement un lieu d’accueil mais aussi illustre une réalité pleinement insérée dans l’Eglise locale: le partage de la même foi avec les fidèles locaux, signe d’un chemin qui va au delà de la foi et de sa propre culture d’un côté et du partage de l’espace de l’autre.

L’objectif et la voie pour les prochaines années sont tracés. Maintenant, il s’agit de poursuivre cet effort constitué de rencontres partagées, comme la célébration de l’Eucharistie du Jeudi Saint, de la Veille de Pâques et de la Pentecôte, mais aussi dans la participation à certaines activités culturelles (concerts, conférences) et sociales (déjeuners).

La statue dans l’église Saint Pierre de Chaillot

Les Missionnaires de Saint Charles (Scalabriniani)

La MCI de Paris est confiée aux missionnaires de Saint Charles appellés Scalabriniani du nom de leur fondateur Monseigneur Giovanni Battista Scalabrini, Evêque de Plaisance (Italie). Il s’agit d’une famille religieuse catholique, créée le 28 novembre 1887 pour aider les émigrants italiens qui partaient en masse pour l’Amérique. Dans les décennies qui ont suivi la mission s’est élargie à d’autres continents, nationalités et migrants. Depuis plus de 50 ans, la Congrégation s’est internationalisée tant dans ses bénéficiaires que dans ceux qui la compose. Aujourd’hui les missionnaires sont environ 700, autour de 40 nationalités différentes et oeuvrent dans 33 pays.

En Europe et en Afrique, réunies dans une Région unique Scalabrinienne, on compte aujourd’hui 200 missionnaires présents dans 29 villes dans 10 pays, tous engagés dans différents services sociaux et religieux offerts aux migrantsréfugiésdemandeurs d’asile et marins de diverses nationalités et religions. L’action des missionnaires, religieux et prêtres est assistée par environ 600 laïques qui, a temps plein ou partiel, participent aux diverses activités de secours.

 

Les Scalabriniani ont fait leur l’invitation évangélique “J’étais étranger et vous m’avez accueilli” (Mt 25, 35).

Mission Catholique Italienne ; Missione Cattolica Italiana di Parigi