« Qu’ils soient un, comme nous-mêmes » Jn 17, 11

Bien chers paroissiens de Saint-Pierre de Chaillot, après de la solennité de l’ascension de Jésus que nous avons célébrée jeudi dernier, en marche vers la pentecôte, nous méditons ce dimanche un extrait du chapitre 17 de Saint Jean que nous appelons la grande prière sacerdotale du Christ.

A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, les yeux levés au ciel, il priait

Comme c’est beau de voir le bon maître dans cette attitude de prière vécue comme un cœur à cœur avec le Dieu de toute bonté et miséricorde. Cette grande prière, est déjà celle du Ressuscité assis à la droite de Dieu. Ainsi dans le sanctuaire d’en haut, il intercède pour ceux que le Père lui a donnés, et les envoie en mission. Les paroles qu’il adresse au Père sont des paroles fortes. Jésus demande au Père de nous garder fidèles à sa Parole, unis dans un lien d’amour et forts devant les épreuves en étant bien enracinés dans l’espérance, une espérance qui ne déçoit jamais.

Cette belle et profonde prière de Jésus pour nous, ne peut qu’être exaucée. Toutefois, elle requiert de notre part, autre chose qu’un Amen dit du bout des lèvres ou avec l’élan d’une ferveur passagère : l’attachement de toute la vie au Seigneur.

Parlant de la fidélité, remarquons comme elles sont bien fragiles nos fidélités, fidélité à nos engagements baptismaux, fidélité à nos divers engagements, vœux et promesses selon nos divers états de vie ou statuts en Eglise et dans la société civile ! Merci Jésus d’avoir demandé pour nous cette grâce que nous réitérons dans cette célébration.

Chers amis, le baptême fait de nous des fidèles du Christ, lui qui nous recommande vivement dans cette prière d’intercession de savoir être dans le monde tout en nous démarquant de l’esprit du monde livré à ses convoitises.

Fidèles du Christ, demandons la grâce de la fidélité à son enseignement, en étant unis entre nous et en rendant témoignage à l’amour, car si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour en nous atteint sa perfection.

Bon dimanche et fructueuse neuvaine préparatoire à la pentecôte.

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *