Les “opérations Barnabé” sont une spécificité du diocèse de Paris pour aider les paroisses qui en ont besoin.

Solidarité entre paroisses

Chaque paroisse de Paris a la pleine et entière responsabilité de son propre budget, de ses dépenses comme de ses ressources. C’est une responsabilité considérable. Mais les 106 paroisses parisiennes sont très diverses ; un tiers d’entre elles ne peuvent chaque année équilibrer leurs comptes. Nous avons donc un devoir de solidarité envers elles. Le diocèse a initié les “opérations Barnabé”, du nom de ce juif originaire de Chypre et ami de saint Paul qui avait donné ses biens à l’église naissante. Les “opérations Barnabé” permettent aux paroisses parisiennes de faire face à des charges trop importantes pour elles.

Que fait notre paroisse ?

La paroisse Saint Pierre de Chaillot aide financièrement chaque année une paroisse de son choix dans le diocèse de Paris. Depuis 2015 c’est au tour de la paroisse du Bon-Pasteur dans le XIe de bénéficier de cette contribution.

L’église du Bon-Pasteur est située 177 rue de Charonne

En 1862, Monseigneur Delebeque avait fait construire une chapelle pour les nombreux ouvriers du bois originaires des Flandres et travaillant dans le quartier. Un nouvel édifice de style néo-gothique, dessiné par l’architecte Arthur Verhaegen, vint la remplacer en 1873 et fut consacré en septembre 1879, mais il ne subsiste de cette seconde construction qu’un pinacle décoré d’une croix, contre le mur d’un bâtiment voisin. Cette chapelle fut en effet remplacée, à la suite d’une opération immobilière, par une barre d’HLM.

La barre HLM qui remplace la chapelle dans les années 1970 comporte “un nouveau lieu de culte de 600 places, des salles de réunion, un dispensaire et un presbytère. […] Le jeu des briques animant le mur du sanctuaire et la peinture murale à l’entrée de l’oratoire constituent l’unique décor de cette vaste salle en légère déclivité et aux murs incurvés”.

La paroisse du Bon-Pasteur a pour curé le Père Nicolas Canlorbe.