Les “opérations Barnabé” sont une spécificité du diocèse de Paris pour aider les paroisses qui en ont besoin.

Solidarité entre paroisses

Chaque paroisse de Paris a la pleine et entière responsabilité de son propre budget, de ses dépenses comme de ses ressources. C’est une responsabilité considérable. Mais les 106 paroisses parisiennes sont très diverses ; un tiers d’entre elles ne peuvent chaque année équilibrer leurs comptes. Nous avons donc un devoir de solidarité envers elles. Le diocèse a initié les “opérations Barnabé”, du nom de ce juif originaire de Chypre et ami de saint Paul qui avait donné ses biens à l’église naissante. Les “opérations Barnabé” permettent aux paroisses parisiennes de faire face à des charges trop importantes pour elles.

Que fait notre paroisse ?

La paroisse Saint Pierre de Chaillot aide financièrement chaque année une ou plusieurs paroisses de son choix dans le diocèse de Paris. Depuis cette année c’est au tour de la paroisse de Saint Bernard de la Chapelle dans le XVIIIe de bénéficier de cette contribution. Deux autres paroisses en profitent également: Saint Joseph des Carmes et Sainte Claire.

L’église Saint Bernard de la Chapelle est située 11 rue Affre dans le quartier de la Goutte-d’Or

La paroisse Saint-Bernard de la Chapelle se situe au pied oriental de la Butte Montmartre, à l’ouest de la tranchée ferroviaire de la gare du Nord et coïncide à peu près avec le quartier dit Barbès-Goutte d’Or (18ème arrondissement), devenu majoritairement nord-africain et africain.

Minoritaire dans un quartier dans lequel la présence musulmane est importante, la communauté paroissiale de Saint-Bernard rassemble aujourd’hui des ressortissants des pays d’Afrique, des Antillais, et, en moindre mesures des Latino-américains et des Asiatiques (Sri Lanka, Inde, Vietnam…). Beaucoup de jeunes couples arrivent et repartent après quelques mois ou années de séjour dans le quartier.

Les messalisants proviennent majoritairement du monde de l’immigration, d’une très grande diversité ethnique, qui s’illustre lors de la « Fête des Nations » annuelle.

Depuis 2008 la paroisse est confiée à la congrégation scalabrinienne (Missionnaires de Saint-Charles), qui est centrée sur la pastorale des migrants. La communauté religieuse est formée de 3 prêtres : 2 en charge pastorale (curé et vicaire) et un prêtre qui est en aide pastorale en tant que pensionné.

La paroisse Saint~Bernard est financièrement I’une des paroisses les plus pauvres de Paris. Elle accueille tous les dimanches une population de chrétiens nombreuse, fervente et d’origines ethniques très diverses. Elle est particulièrement connue pour son accueil des migrants et bénéficie d’un réseau de bénévoles efficaces et très présents sur le terrain. Ainsi, la paroisse St Bernard participe depuis 5 ans a l’opération « hiver solidaire ».

Le curé de la paroisse est le Père Livio Pegoraro.