Fresques de Nicolas Untersteller

Nicolas UNTERSTELLER, 1908-1968, 1er grand prix de Rome en 1928, directeur de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de 1948 à 1967.

Technique utilisée originale: Projection sur le mur des lignes principales de la composition qui sont gravées au marteau pneumatique, puis le sillon est rempli d’un mélange de mortier de chaux et de colorants, l’intérieur des figures est peint avec un mélange de poudre de fresque directement sur la surface.

Composition selon les grands principes médiévaux, comme pour le tympan et l’architecture; symétrie, motif central autour duquel s’étagent les registres. Stylisation, absence de mouvement accentuent la monumentalité et la verticalité; transparence de la peinture qui laisse vivre le béton, gamme chromatique réduite à quelques couleurs de terre, primaires : rouges, jaunes, bruns, verts profonds, conduisent la méditation. 

          Chacune des fresques peintes sur les quatres murs verticaux qui partant du sol, monte jusqu’aux triangles soutenant la grande coupole, et illustre l’un des quatre qualificatifs donnés à l’Eglise dans le symbole de Nicée-Constantinople :

– (A)  Sur le panneau encadrant le Chœur, c’est l’apostolicité;

– (B)  En face, c’est la catholicité.

– (C)  Sur le côté gauche, c’est l’Unité;

– (D) Sur le côté droite, la Sainteté.

– (E)   Dossier tiré des Nouvelles de Chaillot N°149  ( à venir)

Côté maître autel et calvaire – Eglise Apostolique

arche eglise Apostolique et reperes
arche église Apostolique et repères

Au centre :

1 –  ” ALMA MATER ECCLESIA APOSTOLICA :Mère nourricière, Eglise apostolique. “

Bras ouverts

Flanquée des fondateurs de l’Eglise :

– St Pierre avec les clefs

– de St Paul avec l’épée de son martyre

2 – Entourée des 4 évangélistes sous leur forme symbolique :

– à gauche, haut et bas : Jean (l’aigle), Marc (le lion) “VOX CLAMANTIS IN DESERTO : une voix crie dans le désert” (Marc 1, 3 – citation d’Isaïe 40,3)

– à droite, haut et bas: Matthieu (l’homme), Luc (le taureau) “SICUT OVIS AD OCCISIONEM DUCETUR: Comme l’agneau qui se laisse mener à l’abattoir”(Isaïe 53, 7)

 3 – 8 personnages debout : Ce sont les premiers saints cités dans le Canon de la messe. 4 papes : Lin, Clet, Clément (papes de l’an 67 à 125), Sixte (Sixte II martyr en 258)         4 martyrs du 3e siècle: Corneille (pape), Cyprien (± 200-258, évêque de Carthage, martyr, père de l’Eglise), Laurent (diacre), Chrysogone.

 4 – Eglises [reproduction de quelles églises ? La Jérusalem céleste ?]

 5 – Chrétiens livrés aux fauves

 6 – Baptême dans les catacombes

 7 – Inscription le long de l’arche : Matthieu 16, 18 ” SUPER HANC PETRAM ÆDIFICABO ECCLESIAM MEAM + ET PORTÆ INFERI NON PREVALEBUNT ADVERSUS EAM : Et sur cette pierre je bâtirai mon église, et la puissance de la mort ne l’emportera pas sur elle.

 A gauche :

 8 – ” CONCILIUM NICEUM CCCXXV : Concile de Nicée, en 325 “, premier concile œcuménique [qui combat l’arianisme et élabore un symbole de foi : le Credo. Convoqué par l’Empereur Constantin visible à droite]

 9 – 3 papes [dates de leur pontificat] : – Grégoire Ier le Grand : GREGORIUS MAGNUS (540-604) [canonisé, Docteur de l’Eglise] – Innocent III (1198-1216) – Benoît XIII (1724-1730)

 10 –  Ange tenant le Saint Sacrement devant un homme qui présente la maquette de St Pierre de Chaillot

 11 – De part et d’autre de la fenêtre : Motif décoratif. La croix et les clefs de St Pierre

 12 – 2 anges encadrent la basilique St Pierre de Rome

 13 – Motif décoratif au-dessus d’un personnage en aube et surplis portant l’Evangile de St Jean

– Inscription, Jean 21, 15-19 : ” IN ILLO TEMPORE DIXIT JESUS SIMONI PETRO : SIMON IOANNIS, DILIGIS ME PLUS HIS ? DICIT EI : ETIAM DOMINE, TU SCIS QUIA AMO TE. DICIT EI : PASCE AGNOS MEOS. DICIT EI ITERUM : SIMON IOANNIS, DILIGIS ME ? AIT ILLI : ETIAM DOMINE, TU SCIS QUI AMO TE. DICIT EI : PASCE AGNOS MEOS :

Jésus dit à Simon Pierre : – Simon, fils de Jean, m’aimes-tu plus que ceux-ci ? Il lui répondit : – Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit : – Pais mes agneaux. Il lui dit à nouveau, une deuxième fois : – Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? – Oui, Seigneur, lui dit-il, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit : – Pais mes brebis”.

 A droite :

 14 – ” CONCILIUM VATICANUM MCCMLXIX ” : Premier concile du Vatican, en 1869-1870, 20e concile œcuménique (inachevé) et dernier à la date de construction de cette église [le 21e et dernier est Vatican II, 1962-1965]. Il est réuni par Pie IX (debout), pape de 1846 à 1878. Il a été béatifié le 3 septembre 2000 en même temps que Jean XXIII.

 15 – 3 papes : – Léon XIII (1878-1903) – Pie X (1903-1914) [canonisé en 1954] – Benoît XV (1914-1922)

 16 – Un ange souffle dans la voile d’une barque [L’Esprit Saint pousse la barque de l’Eglise ?]

 17 – De part et d’autre de la fenêtre : L’épée du martyre de St Paul, inscription : ” CIVIS ROMANUS SUM : Je suis citoyen romain “, et un motif décoratif.

18 – 2 anges encadrent la basilique de St Paul-hors-les-murs à Rome

 19 – Motif décoratif au-dessus de St Paul qui porte une épître – Inscription : St Paul, 1 Corinthiens 1, 1 ” PAULUS VOCATUS APOSTOLUS JESU CHRISTI PER VOLUNTATEM DEI : Paul, appelé à être apôtre du Christ Jésus par la volonté de Dieu ” 2 Corinthiens 11, 23 et 28 ” IN LABORIBUS PLURIMIS, IN CARCERIBUS ABUNDANTIUS, IN PLAGIS SUPRA MODUM, IN MORTIBUS FREQUENTER […] PRAETER ILLA QUAE EXTRINSECUS SUNT, INSTANTIA MEA QUOTIDIANA, SOLLICITUDO OMNIUM ECCLESIARUM : Bien plus par les travaux, bien plus par les emprisonnements, infiniment plus sous les coups, dans les dangers de mort bien des fois […] sans compter tout le reste, ma préoccupation quotidienne, le souci de toutes les Eglises. “

 

 Côté orgue – Eglise Catholique

arche eglise Catholique et reperes
arche église Catholique et repères

 Au centre :

 1 – ” ALMA MATER ECCLESIA CATHOLICA : Mère nourricière, Eglise catholique. ” [un bras pointant vers le ciel, l’autre vers les grands évangélisateurs]

 2 – Au-dessus de sa tête, le Saint Esprit sous la forme des langues de feu à la Pentecôte, qui se répand sur le monde grâce aux anges encadrant la composition et qui servent de relais.

 3 – Les 4 évangélistes : MARC, MATTHIEU, JEAN, LUC

 4 – Les douze apôtres, et un ange de part et d’autre des lucarnes.

 5 – Alpha et Omega, flanqués chacun d’un ange.

 6 – Inscriptions le long de l’arche, Matthieu 28, 19 ” DOCETE OMNES GENTES : Allez, enseignez toutes les nations “, Isaïe 52, 7 ” QUAM SPECIOSI PEDES EVANGELIZANTIUM PACEM, EVANGELIZANTIUM BONA : Comme ils sont les bienvenus les pas du messager qui nous met à l’écoute de la paix, qui porte un message de bonté. ” [‘Comme ils sont beaux les pieds du messager qui annonce la paix, qui porte un message de bonté’ (trad. Bible Jérusalem traditionnelle)

 A gauche :

 7 – Inscription, Actes 1, 8 : ” ERITIS MIHI TESTES AD ULTIMUM TERRAE : Vous serez mes messagers jusqu’aux extrémités de la terre “

 8 – 3 grands personnages, leur nom marqué à leurs pieds : – Cardinal Lavigerie, 1825-1892, archevêque d’Alger et de Carthage, fondateur des Missionnaires d’Afrique ‘Pères Blancs’ en 1868 – St Augustin de Cantorbery, mort en 605, évangélise l’Angleterre – St Jean de Brebeuf, jésuite français martyrisé par les Iroquois en 1649, patron secondaire du Canada

 9 – St Jean Baptiste baptisant, à gauche des convertis en prière, coquille d’où coulent les eaux du Jourdain

 10 – 2 anges tenant une carte des Amériques

 11 – Charles de Foucauld, 1858-1916, assassiné dans son ermitage à Tamanrasset (Algérie) – Inscriptions : Apocalypse 14, 15 : ” MITTE FALCEM TUAM ET METE… QUONIAM ARUIT MESSIS TERRAE : Lance ta faucille et moissonne… car la moisson de la terre est mûre. ” 1 Pierre 2, 10 : ” QUI ALIQUANDO NON POPULUS, NUNC AUTEM POPULUS DEI ESTIS : Vous qui jadis n’étiez pas un peuple et qui êtes maintenant le peuple de Dieu. ” Ephésiens 3, 6 : ” GENTES SUNT COHERENDES PROMISSIONIS DEI IN CHRISTO JESU PER EVANGELIUM : Les païens sont associés à la même promesse de Dieu, en Jésus Christ, par le moyen de l’Evangile. “

 A droite :

 12 – Inscription, Actes 22, 21 :”VADE QUONIAM EGO IN NATIONES LONGE MITTAM TE : Va, c’est au loin, vers les nations païennes que je vais, moi, t’envoyer.”

 13 – 3 grands personnages, leur nom inscrit sous leurs pieds : – St Martin, apôtre de la Gaule, évêque de Tours en 371, mort en 397 – Sts Cyrille (m. 869) et Méthode (m. 885), évangélisent les Slaves d’Europe orientale, inventent l’alphabet cyrillique et traduisent la liturgie en slavon.

 14 – St François Xavier, 1506-1552, jésuite, apôtre des Indes et du Japon, patron des missions – à genoux à droite : un Noir, un Chinois, un Peau-Rouge

 15 – 2 anges tenant une mappemonde montrant l’Europe, l’Asie, l’Afrique et l’Australie.

 16 – St François d’Assise, v. 1182-1226, fondateur des franciscains en 1209, canonisé en 1228. – Inscriptions : Luc 13, 29 ” ET VENIENT AB ORIENTE ET OCCIDENTE ET AQUILONE ET AUSTRO, ET ACCUMBENT IN REGNO DEI : Alors il en viendra du levant et du couchant, du nord et du midi, pour prendre place au festin dans le Royaume de Dieu. ” Actes 2, 39 ” EST REPROMISSIO OMNIBUS QUI LONGE SUNT, QUOSCUMQUE ADVOCAVERIT DOMINUS : La promesse est pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur les appellera. ” Actes 11, 18 ” ET GENTIBUS PŒNITENTIAM DEDIT DEUS AD VITAM : Et aux païens aussi Dieu a donné la repentance qui conduit à la vie. “

 Côte autel de la vierge – Eglise Une

arche eglise une et reperes
arche église une et repères

Au centre :

 1 – ” ALMA MATER ECCLESIA UNA : mère nourricière, Eglise une”, assise sous un dais, elle tient le Saint Sacrement.

 2 – Les 7 sacrements, symbolisés par eau, St Chrême, étole, hostie, anneaux, clefs, St Chrême, portés par de grands personnages [au centre, dans les mains de l’ Eglise : l’eucharistie] :

— à gauche : ” BAPTIMUS, CONFIRMATIO, SACERDOTIUM : baptême, confirmation, sacerdoce “

— à droite : ” MATRIMONIUM, PŒNITENTIA , EXTREMA UNCTIO : mariage, pénitence, extrême onction ” . 

3 – Temporal ou Propre du Temps (année liturgique), de part et d’autre des lucarnes

— à gauche : ” TEMPUS PACHALI : cycle pascal ” (5 personnages avec auréoles) ” QUADRAGESIMA, PASSIO, PASCHA, ASCENSIO, PENTECOSTES : le 1er dimanche de Carême, la Passion, la Résurrection, l’ Ascension, la Pentecôte “

— à droite : ” TEMPUS NATIVITI : cycle de la nativité ” : ” ADVENTUS , NATIVITAS, EPIPHANIA, CIRCUCISIO , SEPTUAGESIMA : l’ Avent, la Nativité, l’ Epiphanie, la Circoncision (StNom de Jésus, la Septuagésime “

 4 – Signes du zodiaque :

— à gauche : capricorne, verseau, poisson, bélier, taureau, gémeaux

— à droite : cancer, lion, vierge, balance, scorpion, sagittaire

 5 – Les jours de la semaine :

— à gauche : ” FERIA II , III, IV ” : ” jour 2, 3, 4 ” [lundi = Feria II]

— sous les lucarnes : ” FERIA V “

— à droite : ” FERIA VI, SABBATO, DOMINICA : jour 6, samedi, dimanche “

6 – Inscription le long de l’arche : ” OMNES UNUM SINT, SICUT TU PATER IN ME ET EGO IN TE ET IPSE IN NOBIS UNUM SINT : Que tous soient un comme toi, Père, tu es en moi et je suis en toi, qu’ils soient en nous eux aussi ” (Jean 17, 21) A gauche

 7 – Au 1er plan d’une foule, St André avec la croix, St Pierre avec la clef.

8 – Autour de la fenêtre : motifs décoratifs

— Colombes buvant à la fontaine, chandelier à 7 branches, signature de N. Untersteller

 9 – Psaume 18, 3 : [‘Les cieux proclament la gloire de Dieu, le firmament raconte l’ oeuvre de ses mains’] ” DIES DIE ERUCTAT VERBUM, : De jour au jour en jour en livre le récit ” [la suite à droite]

— Ange portant un cadran solaire [il est 7 h au soleil]

— Inscription Jean 6, 55-56 : ” CARO MEA VERE EST CIBUS ET SANGUIS MEUS VERE EST POTUS. QUI MANDUCAT MEAM CARNEM ET BIBIT MEUM SANGUINEM, IN ME MANET ET EGO IN ILLO :Ma chair est vraie nourriture et mon sang vraie boisson. Qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui ” Jean 6, 56-57 : ” SICUT MISIT ME VIVIENS PATER,ET EGO VIVO PROPTER ME. HIC EST PANIS QUI DE CŒLO DESCENDIT. NON SICUT MANDUCTVERUMT PATRES VESTRI MANNA, ET MARTUI SUNT. QUI MANDUCAT HUNC PANEM, VIVET IN ÆTERNUM : De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé et que je vis par le Père, de même celui qui me mange, lui aussi vivra par moi. Voici le pain descendu du ciel ; il n’est pas comme celui qu’ont mangé vos pères, et ils sont morts. Qui mange de ce pain vivra à jamais. “

 A droite :

 10 – Au 1er plan d’une foule, St Paul avec l’épée de son martyre, St Thomas avec l’équerre, un enfant de chœur en aube rouge et surplis tient dans les mains un parchemin : ” CANON MISSÆ : Canon de la messe “

 11 – ” Autour de la fenêtre : motifs décoratifs — Pélican

 12 – ” Psaume 18,3 : ” …ET NOX NOCTI INDICAT SCIENTIAM : et la nuit à la nuit en donne connaissance. ” — Ange portant un cadran solaire [il est 17 h au soleil] Inscription Malachie 1,11 : ” ET IN OMNI LOCO SACRIFICATUR ET OFFERTUR NOMINE MEO OBLATIO MUNDA : en tout lieu, un sacrifice d’encens est présenté à mon nom, ainsi qu’une offrande pure “

 Côte autel du Sacré Cœur – Eglise Sainte

arche eglise Sainte et reperes
arche église Sainte et repères

Au centre :

 1 – ” ALMA MATER ECCLESIA SANCTA: mère nourricière, Eglise sainte. “[Bras ouvert sous les langues de feu de la Pentecôte.] ” Inscription à ses pieds sous les lucarnes : ” CÆLESTIS URBS JERUSALEM BEATA PACIS VISIO. DEDICATIO. ET OMNES ANGELI STABANT IN CIRCUITUTHRONI. APO. : Céleste cité de Jérusalem heureuse vision de paix . Dédicace [hymne des vêpres de la Dédicace]. Et tous les anges se tenaient debout autour du trône. Apo. [Apocalypse 7, 11 – antienne des vêpres de la Toussaint] “

2 – Anges représentant les béatitudes (Matthieu 5, 3-11) :

à gauche :

” BEATI PAUPERES, BEATI MITES, BEATI QUI LUGENT, BEATI QUI ESURIUNT ET SITIUNT JUSTITIAM : Heureux les pauvres, heureux les doux, ceux qui pleurent, heureux ceux qui ont faim et soif de justice “

à droite :

” BEATI MISERICORDES, MUNDO CORDE, PACIFICI, BEATI QUI PERSECUTIONEM PATIUNTUR PROPTER JUSTITIAM : Heureux les miséricordieux, les cœurs purs, les pacifiques, heureux ceux qui sont persécutés pour la justice “

3 – Inscription le long de l’arche, Ephésiens 5, 25/27 : ” […] CHRISTUS DILEXIT ECCLESIAM ET SE IPSUM TRADIDIT PRO EA […] UT SIT SANCTA ET IMMACULATA : … Le Christ a aimé l’Eglise et s’est livré lui-même pour elle […] afin qu’elle soit sainte et immaculée “

 A gauche :

4 – Au 1er plan d’une foule, 3 grands personnages représentant les vertus théologales avec leurs attributs : ” FIDES, SPES, CARITAS : Foi, Espérance, Charité “

5 – Enfants emmaillotés encadrés par un ange, inscription au-dessus de leur tête : ” SANCTI INNOCENTES : Saints Innocents “

6 – Un personnage ailé porte 3 petits personnages dans les plis de son vêtement [les âmes des justes conduites par un ange dans le sein d’Abraham (Luc 16, 23, représentation traditionnelle du Paradis]

— Inscription : ” SEQUUNTUR AGNUM QUOCUMQUE IERIT : Ils suivent l’Agneau partout où il va ” (Apocalypse 14, 4). (à gauche : divers symboles, dont une ancre)

7 – St Michel terrassant le dragon.

8-  Ste Jeanne d’Arc, canonisée en 1920, proclamée patronne secondaire de la France par Pie XI en 1922.

— Inscriptions au-dessus de sa tête : ” JESU ET MARIA : Jésus et Marie ” ” JOHANNA TUTRIX ET CUSTOS PATRIAE : Jeanne protectrice et gardienne de la patrie “

— Inscription à ses pieds sous la station du Chemin de Croix : ” SUSCITAVIT EAM DOMINUS ET IDEO PUELLA INDUIT ARMATURAM DEI UT POSSET STARE ADVERSUS INSIDIAS INIMICORUM. ANT. VESP. : Le Seigneur la suscita, aussi la jeune fille revêtit-elle l’armure de Dieu pour pouvoir s’opposer aux embûches des ennemis. ” (Antienne des 1ères vêpres de la fête de Jeanne d’Arc, le 30 mai)

 A droite :

9 – Au 1er plan d’une foule, 4 grands personnages représentent les vertus cardinales avec leurs attributs : ” FORTITUDO, TEMPERANTIA, JUSTITIA, PRUDENTIA : Force, Tempérance, Justice, Prudence “

10 – Enfants emmaillotés encadrés par un ange, et un prêtre ? : les Saints Innocents, inscription au-dessus de leur tête : ” ERUNT SICUT ANGELI DEI : Ils sont comme des anges de Dieu. ” (Matthieu 22, 30)

11 – De part et d’autre de la fenêtre :

Un personnage ailé porte un personnage dans ses bras [représentation traditionnelle de l’ange qui conduit l’âme du juste au Paradis]

— Inscription autour de la petite baie : ” ANGELI EORUM IN CÆLIS / SEMPER VIDENT / FACIEM PATRIS MEI : Leurs anges aux cieux / voient constamment / la face de mon Père ” (Matthieu 18, 10)

— divers symboles : dont poissons.

12 – Combat de l’aigle et du léopard. Croix dominant des êtres maléfiques.

13 – Ste Geneviève, ” GALLICÆ CUSTOS GENOVEFA GENTIS : Geneviève, gardienne du peuple français “.

— Inscriptions : Judith 15, 9 : ” BENEDIXERUNT EAM OMNES UNA VOCE, DICENTES : TU GLORIA JERUSALEM, TU LAETITIA ISRAËL, TU HONORIFICENTIA POPULI NOSTRI : Tous la bénirent d’une seule voix et lui dirent : Tu es la gloire de Jérusalem, tu es la fierté d’Israël, tu es l’honneur de notre peuple. ” Isaïe 61, 10 : ” GAUDENS GAUDEBO IN DOMINO ET EXULTAVIT ANIMA MEA IN DEO MEO QUI INDUIT VESTIMENTIS SALUTIS ET INDUMENTO JUSTICIA CIRCUM AEDIT ME QUA SI SPONSAM ORNATAM MONILEBUS SUI : Je suis remplie d’allégresse dans le Seigneur, mon âme exulte en mon Dieu, car il m’a revêtue de l’habit du salut, il m’a drapée dans le manteau de la justice, comme la fiancée qui se pare de ses atours. “

Télécharger le PDF complet du dossier central des Nouvelles de Chaillot n° 149 ayant comme thème : Les fresques d’Untersteller