Grilles, chapitaux et motifs décoratifs…

Les grilles de Dubuc

— Portes d’entrée latérales : ” JESUS CHRISTUS ”
— Devant l’autel de la Vierge : ” AVE MARIA GRACIA PLENA, SANCTA MARIA MATER DEI : Salut Marie pleine de grâce, Sainte Mère de Dieu ”
–” AM ” [= Ave Maria] sur les grilles encadrant l’autel de la Vierge.
— ” SC ” sur les grilles encadrant l’autel du Sacré Cœur. Rien sur la grille servant de table de communion.
— L’ancienne table de communion du chœur avec : ” a w ” maintenant devant la vitre de la chapelle de la Sainte Famille.
— Grille dans le vestibule de la crypte à droite, Psaume 129 : ” DE PROFUNDIS CLAMAVI AD TE DOMINE. DOMINE, DOMINE EXAUDI VOCEM MEAM : Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel ! ” ” PAX : Paix ”

Chapitaux et motifs décoratifs de Pierre Seguin

Sur les chapiteaux de la nef:

les symboles des évangélistes : le lion, le taureau, l’ange, l’aigle.

Dans la crypte:

chapiteaux représentant des symboles de l’Eglise avec le texte du Credo.

Dans l’escalier du clocher vers la crypte:

le Chrisme, qui se trouvait dans le chœur sous le calvaire (à la place de l’arche actuelle) . Inscriptions :

” IN CONSPECTU ANGELORUM / PSALLAM TIBI : … ”
” LAUS TIBI DOMINE : Je te loue, Seigneur ”
” AVE REGINA COELARUM : Salut, Reine des Cieux ”
” VENI CREATOR SPIRITUS : Viens Esprit Créateur ”
” HAEC EST DOMUS DOMINI + FIRMITER ÆDIFICATA / BENE FUNDATA EST + SUPRA FIRMAM PETRAM : Cette maison est celle du Seigneur, elle est solidement établie / Elle est bien fondée sur la pierre ferme ” (verset et répons de l’antienne des vêpres de la Dédicace d’une église)
” ET SUPER HANC PETRAM AEDIFICABO ECCLESIAM MEAM : Et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise “
” TU ES PETRUS : Tu es Pierre “

Les Cloches

— La plus ancien
ne cloche vient de l’ancienne église, elle sonne le fa dièse et porte l’inscription : ” L’AN 1777, J’AI ETE NOMMEE LOUISE-ANTOINETTE PAR LOUIS XVIeme DU NOM, ROI DE FRANCE ET DE NAVARRE, ET PAR MARIE-ANTOINETTE JOSEPHE, JEANNE DE LORRAINE, ARCHIDUCHESSE D’AUTRICHE, REINE DE FRANCE ET DE NAVARRE, ET BENITE PAR SON EMINENCE MGR DOMINIQUE DE LA ROCHEFOUCAULD, CARDINAL DE LA SAINTE EGLISE ROMAINE, ARCHEVEQUE DE ROUEN, PRIMAT DE NORMANDIE, ABBE, CHEF ET SUPERIEUR DE TOUT L’ORDRE DE CLUNY. ” ” FONDEURS : GAUDIVEAU ET BRISON ”

Pierre, le bourdon,1.800 kg, sonne le do dièse

Francisca, 1.300 kg, sonne le ré dièse

Béatrice Marie José Michèle, 750 kg, sonne le fa dièse

Catherine, 525 kg, sonne le sol dièse (elle porte le prénom de la mère de son donateur, Mgr Gaston)

Orgues

[Ont disparu un écusson avec la croix et les clefs de St Pierre et un texte.]
Construites par Daniel Birouste, facteur d’orgues à Plaisance (Gers), dont le projet est retenu en 1990. Conçu pour le répertoire traditionnel et moderne : 60 jeux, 4 claviers, 61 notes, pédalier 32 notes, traction mécanique, combinateur électronique. Bénédiction solennelle par le cardinal Lustiger, archevêque de Paris le 20 mars 1994.

Chapelle de la Sainte-Famille

Bas-relief-de-J.-Touret-représentant-lAscension-et-contenant-le-tabernacle-de-la-chapelle-de-la-Sainte-Famille
Bas-relief de J. Touret représentant l’Ascension et contenant le tabernacle de la chapelle de la Sainte Famille

Panneau en cuivre repoussé contenant le tabernacle représentant l’Ascension, réalisé par TOURET.

Tabernacle

(dans l’angle du chœur)

Création et réalisation par les Ateliers d’Art Liturgique Chéret, en laiton martelé doré à la feuille d’or. [motifs géométriques sur les pans coupés rappelant certains rythmes des chapiteaux ; porte cintrée reprenant la proportion des arcs entourant le chœur, laiton comme les chandeliers et différentes garnitures des chapelles.]

Ancien maître-autel

— Tabernacle et ciborium en cuivre repoussé doré de SCHENCK, encadrés de six grands chandeliers en cuivre repoussé.
— ” MXMXXXIII “, 1a pierre de l’église, sous la statue de la vierge, chapelle de la Ste Famille.

Sur une stèle en marbre noir

Accrochée sous l’orgue entre la statue de St Pierre et la porte vitrée de la chapelle de la Sainte-Famille ” In Nomine Domini Amen Maistre Nicolas Quintaine de la ville de Constances en Normandie, prestre bachelier en théologie et greffier de l’Université de Paris, a enseigné 18 ans les lettres humaines et la philosophie dans le Collège de Harcourt, est décédé en sa 71 année le 17 décembre 1661.
Curé de St Pierre de Chaillot Fauxbourg de la Conférence, à laquelle Eglise il a laissé le dépost de son corps et les marques suivantes de sa piété, et plusieurs autres contenues en son testament passé pardevant Huart et Muret notaires le 15 décembre 1661. Le Sieur testateur a donné à la Cure de Challiot l’arpent de terre qu’il a acquis de ses deniers, faict clore de murailles et faict planter en vignes et arbres avec son terceau hors ledi jardin qu’il a aussi acquis et délaissé à ses successeurs curés pour en jouir à perpétuité, à condition de payer annuellement 30ff tz à l’œuvre et fabricque de ladi Eglise, et de chanter et faire chanter aussi par chacun an à perpétuité en ladi Eglise 2 messes hautes de requiem pour l’âme du testateur et de ses parens et bienfaicteurs ; la première avior anniversaires de son decedz qui fut le 17 ou le 10r de son inhumation qui fut le 19 décembre 1661 ; l’autre le 17 ou le 18.ivin six mois après, et ainsi dan en an ; Et en chascune desdi messes seront dictes les oraisons Deus qui inter Apostolicos Sacerdotes, Deus Veniae Largitor & Fidelium, avec un Nocturne de l’Office des Morts et les Laudes, et à la fin des Messes Libera & De Profundis avec lesdi oraisons ; seront lesdi messes annoncées au prosne le dimanche précédant ses successeurs feront sa prière aux 4 bonnes festes de l’année ; sera fourny 31 par la Fabrique 2 cierges et autres choses nécessaires pour la célébration desdi services, et 20 sol pour chasque messe aux deux ecclésiastiques qui aideront à chanter les services.

De plus a donné par sondi testament à ceste Eglise 100 ff. une fois payé et 3 cens livres pour ayder à faire bastir la Chapelle de Ste Hipolite martyre.

Plus a fondé une bource dans le Collège dudi Harcourt pour y faire estudier un de ses parens ou un pauvre de la Province.
Il a fondé à perpétuité un catéchisme tous les dimenches dans l’Eglise de St Nicolas de Constances lieu de sa naissance.
Ledi Sieur testateur a donné plus de cinq mil livres aux prisons hospitaus et monastaires de Paris pour participer à leurs peines et prières et à celles de ceux qui lisent à ceste intention diront par charité pour le repos de son âme un Pater & Ave & un Requiescat In Pace Ainsi Soit-Il.”