Décoration d’Henry Bouchard

Le décor comporte une importante partie sculptée, les vitraux et les vastes fresques qui revêtent les parois de la croisée du transept comprises entre les grandes arcades et le sommet triangulaire que dessinent les pans de la coupole.

Une autre partie très remarquable de cette décoration était constituée par le Maître-Autel, les ambons et la chaire que, malheureusement, les dispositions de la nouvelle liturgie ont conduit à suprimer. Certains fraguements ont été replacés dans l’église basse, mais ils ont perdu leur caractère originel.

Décoration extérieure

Tympan de l'église Saint-Pierre de Chaillot
Tympan de l’église Saint-Pierre de Chaillot

Le tympan 

Grand triangle de 226,20 m, il se développe sur 28,5 m de long et 15 m de hauteur. Le sculpteur Henry Bouchard évoque la vie de Saint Pierre en une vingtaine de bas-reliefs en pierre de Saint-Maximin, d’échelles différentes, répartis sur huit registres de chaque côté du tympan. Des textes en français avec leurs références bibliques sont incorporés, dont le rôle est autant explicatif que décoratif. Les reliefs sont

Apôtres coté gauche du tympan
Apôtres coté gauche du tympan

construits en forte saillie par rapport au fond auquel ils restent totalement attachés. A la base, les douze apôtres entourent le porche, à la fois hiératiques et très vivants par l’expression du visage et des mains.

1 Thomas, Barthélémy, Philippe, André, Jacques-le-Majeur, Jean “QUEM DILIGEBAT: celui que [Jésus] aimait”

Apôtres coté gauche du tympan
Apôtres coté gauche du tympan

 

2 Paul [à la place de Pierre] ” VAS ELECTIONIS EST ISTE : celui-ci est le vase d’élection [cet homme est un instrument que je me suis choisi] ” (actes 9, 15), Matthieu, Jacques-le-Mineur, Jude, Simon-le-Cananéen, Mathias [ élu par les apôtres parmi les disciples entre l’ Ascension et la Pentecôte pour remplacer Judas]

 

Bas-reliefs principaux en saillie sur les autres

3 Saint Pierre en majesté (6 m de haut) avec les clés et la tiare, premier pape (Math. 16, 18) “TU ES PETRUS, SUPER HANC PETRAM AEDIFICABO ECCLESIAM : tu es Pierre et sur cette pierre j’édifirai mon église “, dans une mandorle constituée par une inscription, sur un phylactère, tiré de sa 1° épître,3, 8 : “QU’IL Y AIT ENTRE VOUS UNION DE SENTIMENTS, BONTE COMPATISSANTE, CHARITE FRATERNELLE, AFFECTION MISERICORDIEUSE, HUMILITE.” Il est entouré de deux anges à genoux à hauteur de ses épaules et, à hauteur de ses pieds, deux évêques à genoux suivi chacun d’un chanoine [peut-être les cardinaux Dubois et Verdier et les curés Paquier et Gaston qui ont présidé du début à la fin la construction de cette église], la scène est encadrée par deux anges debout, celui de gauche tient l’évangile de Saint Marc, disciple de Pierre, celui de droite tient une palme, symbole du martyre, et une couronne.

4 Vocation et profession de foi de Pierre: “SEIGNEUR A QUI IRIONS NOUS , VOUS [seul] AVEZ LES PAROLES DE LA VIE ETERNELLE ” (Jean 6, 68-69). Signature d’ Henry Bouchard aux pieds de Jésus.

5 Le Martyre, crucifiement de Pierre la tête en bas à sa demande “LORSQUE TU AURAS VIEILLI, TU ETENDRAS LES MAINS ET UN AUTRE TE CEINDRA, TE CONDUISANT LA OU TU NE VEUX PAS” (Jean 21, 18-19).

6 Dessus du grand portail central entre la vocation et le martyre, aux pieds de St Pierre en majesté, missions et pouvoirs conférés par le Christ à Pierre : la confession (Math. 16, 19) ” … CE QUE TU AURAS DELIE SUR LA TERRE SERA DELIE DANS LES CIEUX. “, et l’ ordination (Jean 21, 16-17) ” PAIS MES AGNEAUX ? PAIS MES BREBIS

Vie évangélique de Pierre

  • 7 Jésus appelle Pierre et André : ” SUIVEZ MOI “. (Mathias 4, 19-22)
  • 8 “LA PECHE MIRACULEUSE” (Luc 5, 4-8)
  • 9 Pierre s’écrie “JE NE SUIS QU’UN PECHEUR” (Luc 5, 8)
  • 10 Pierre marche sur les eaux pour rejoindre Jésus qui lui dit: “VIENS” (Mathieu 14, 29)
  • 11 Ange représentant la foi (dans l’auréole: “FIDES”), texte de Luc 18, 27-28 : “JESUS LEUR DIT : CE QUI EST IMPOSSIBLE AUX HOMMES EST POSSIBLE A DIEU. ALORS PIERRE LUI DIT: VOICI QUE NOUS AVONS TOUT QUITTE ET QUE NOUS VOUS AVONS SUIVI.”
  • 12 La tempête apaisée.
  • 13 Pierre recherche Jésus qui s’est retiré pour prier (Marc 1, 35-37)
  • 14 Texte de Marc 1, 35-37: “JESUS S’ETAIT RETIRE DANS LA SOLITUDE POUR PRIER. SIMON-PIERRE ET CEUX QUI ETAIENT AVEC LUI SE MIRENT A SA RECHERCHE. L’AYANT TROUVE? ILS LUI DIRENT: TOUT LE MONDE VOUS CHERCHE.”
  • 15 “LE MIRACLE DU DIDRACHME” (Mathieu 17, 24-27)
  • 16 La Transfiguration (Mathieu 17, 1-9) “VOICI MON FILS BIEN AIME, ECOUTEZ LE”
  • 17 L’arrestation de Jésus au jardin des oliviers: Judas l’embrasse pendant que Jésus ordonne à Pierre de remettre son épée au fourreau et qu’il guérit l’oreille du serviteur du grand prêtre.

Vie apostolique de Pierre (à droite) 

  • 18 Le reniement de Pierre
  • 19 La Pentecôte
  • 20 Le discours de Pierre qui convertit 5000 hommes (Actes 4, 4)
  • 21 “St PIERRE DELIVRE” de sa prison par un ange (Actes 12, 7)
  • 22 Ange représentant l’ Espérance (dans l’auréole: “SPES”), texte des Actes 4, 4 “PLUSIEURS QUI AVAIENT ENTENDU LE DISCOURS DE PIERRE CRURENT EN JESUS-CHRIST, ET LE NOMBRE DES HOMMES FUT D’ ENVIRON CINQ MILLE.”
  • 23 Les miracles: Pierre ressuscitant Tabitha (Actes 9, 36-42), Pierre chassant un démon, guérit les malades, l’infirme de la Belle Porte.
  • 24 St PIERRE A LA TETE RASE “par un geôlier (légende doré)
  • 25 Textes des Actes 2, 37-38 : ” REPENTEZ VOUS ET QUE CHACUN DE VOUS SOIT BAPTISE AU NOM DE JESUS CHRIST POUR LE PARDON DE SES PECHES, ET VOUS RECEVREZ LE DON DU SAINT – ESPRIT.”
  • 26 “CATHEDRA PETRI”
  • 27 “St PIERRE CONVERTIE SES GARDIENS”? Processe et Martinien, qui le laissent sortir de la prison Mamertine à Rome (légende doré)
  • 28 ” QUO VADIS DOMINE: Où vas tu Seigneur?” Apparition du Christ à Pierre cherchant à fuir Rome avant son martyre (légende doré)
  • 29 Armoiries du cardinal Dubois, archevêque de Paris au début de la construction: 1928, “LUDOVICUS S. MARIAE IN AQUIRO CARD ARCHIEP. PAR.”  “REGNAVIT A LIGNO DEUS: Dieu a régné par le bois “(Vexilla Regis)
  • 30 Armoiries du cardinal Verdier, archevêque de Paris à la fin de la construction de l’église: 1935, “JOHANNES S. BALBINAE CARD. VERDIER ARCHIEPISC. PARISI” “IN VERBO TUO LAXABO RETE : Sur ta parole, je vais jeter les filets ” (Luc 5, 5)

SUR LE CHEVET DE L’EGLISE  (visible de la rue de Chaillot)

– ” AEDIFICATUM

MCMXXXIII
MCMXXXVIII ”

– Sous les armes de Saint Pierre (croix renversée, encadrée de clefs, surmontée de la tiare) : ” PETRO APOSTOLO ROMANISQUE CUNCTIS SUCCESSORIBUS IN SIGNUM AMORIS ET OBEDIENTIAE : A Pierre Apôtre et à tous ses successeurs [sur le siège] de Rome en signe d’amour et d’obéissance ”

Décoration intérieure

Henry Bouchard

1875-1960, Premier Grand Prix de Rome en 1901, professeur à l’ Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts en 1929, œuvres dans différents musées (dont Paris, Métropolitan à New York), maître-autel de l’abbatiale du mont Saint Michel, groupe d’ Apollon sur la terrasse du palais de Chaillot, statue de Vauban près des Invalides. A Chaillot, esprit médiéval, influence de Conques. Parti pris d’ austérité. Seuls les visages et les mains s’animent. Traitement familier des scènes, veine narrative et naïve des créateurs des cathédrales.

Des deux côtés de la nef, des statues de 2 m de hauteur :

  • — à gauche : St Jean Baptiste (en pierre) et Saint Joseph
  • — à droite : St Jude et St Jean
Calvaire dans le choeur
Calvaire dans le choeur

Au fond du chœur :

  • — Calvaire (5 m de haut ), les bras démesurément grands du Christ pour bénir à ses pieds Marie (à gauche) et St Jean (à droite) . De part et d’autre, hymne du ‘Vexilla Regis’ (‘Les étendards du Roi’, cf. autres inscriptions à la feuille d’or).
  • — Au-dessus, la couronne de gloire portée par des anges.
Statue de la Sainte Vierge Portant l’enfant
Statue de la Sainte Vierge Portant l’enfant
  • Transept gauche :
    • — St François d’ Assise ;
    • — Statue en pierre dorée de 3 m de haut de la Sainte Vierge portant l’enfant Jésus ; sur le tabernacle : ” HIC PANIS DE COELO “
    • — statue en granit, St Joseph et Jésus adolescent ; sur l’autel : ” SJ “
  • Transept droit :
    • — Ste Geneviève ;
    • — Statue en pierre dorée de 3 m de haut du Sacré Cœur de Jésus et les anges à droite et à gauche de l’ autel; sur l’ autel: ” IHS “
    • — Ste Marie Madeleine ;
    • — Ste Thérèse de l’Enfant Jésus [1873-1897, proclamée Docteur de l’ église en 1997. Construction de l’ église placée sous son patronage par le Père Paquier en 1926] ; sur l’ autel : ” IHS “

 

Station n°4 du chemin de croix
Station n°4 du chemin de croix

Le Chemin de Croix :

  • — Scènes réduites à l’ essentiel, par un ‘gros plan’ sur les visages et les mains, éclairés par l’auréole dorée du Christ
  •  La Chapelle de la Sainte Famille: (dans la nef à gauche)
    • — l’ autel est composé des bas reliefs qui ornaient l’ancienne chaire aujourd’hui disparue : le Christ envoie ses apôtres en mission. ” TOUTE PUISSANCE M’A ETE DONNEE DANS LE CIEL ET SUR TERRE , ALLEZ ENSEIGNEZ TOUTES LES NATIONS, LES BAPTISANT AU NOM DU PERE , DU FILS ET DU SAINT ESPRIT, JE SUIS AVEC VOUS JUSQU’A LA CONSOMMATION DES SIECLES. ” (Matthieu 28, 18-19)

 Encadrant le portail :

Fond de l’eglise.
Fond de l’église.
  • — Côté épître (Jude) : Ecusson d’ Antioche où St Pierre a enseigné. Inscription : ” TU ES PETRUS ET SUPER HANC PETRAM ÆDIFICABO ECCLESIAM MEAM : Tu es Pierre et sur cette pierre j’édifierai mon église. “” MUNDI MAGISTER : maître du monde. ” ” CATHEDRA PIETRA ANTIOCHIÆ : Chaire de Pierre à Antioche.
  • De chaque côté de l’orgue sur les loggias :
    • — La colombe du Saint Esprit. ” SANCTE SPIRITUS “

Ancien maitre-autel d’Henry Bouchard, descendu à la crypte sous la mosaïque de St Paul

  • La passion du Christ, se lit de gauche à droite, du registre inférieur au registre supérieur :
  • registre inférieur :
    • — L’arrivée triomphale de Jésus à Jérusalem. Le lavement des pieds. La Cène. La trahison de Judas. Jésus va avec ses apôtres au jardin des oliviers au-delà du torrent de Cédron. Jésus demande aux apôtres de veiller et prier avec lui.
ancien_maître_autel
Ancien_maître-autel
  • registre médian :
    • — L’agonie de Jésus à Gethsémani. Baiser de Judas et arrestation de Jésus. Le panneau du milieu était occupé en partie par le marbre de la table avec frise dans le bas :moutons , chiens assis, berger couché, deux personnages assis ; coq et Pierre ( ?) accroupi regardant vers la scène suivante. Le jugement de Jésus par Ponce Pilate qui se lave les mains. La flagellation, et le couronnement d’épines.
  • registre supérieur :
    • — Jésus tombe sous le poids de la croix en montant au Golgotha. Jésus est crucifié. Au pied de la croix, les saintes femmes, Jean et Marie. La descente de la croix. Le tabernacle sur lequel est inscrit : ” PANIS ANGELORUM FACTUS CIBUS VIATORUM VERE PANIS FILIORUM : Voici le pain des anges, devenu aliment des voyageurs, vrai pain des enfants ” (Séquence ‘Lauda, Sion’ verset 21 de la messe de la Fête-Dieu), deux anges. La mise au tombeau. Jésus ressuscité du tombeau. Apparition de l’ange dans le tombeau aux saintes femmes.