« Ils sont Trois qui témoignent »

Tout-petits nous avons été marqués avec tendresse par nos parents du Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Simple croix sur nos fronts.

Au jour de notre baptême corps, âme et esprit, tout entiers nous avons été plongés dans le brasier vivant de l’amour de Dieu. Nous avons été immergés en Dieu, dans le Nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.

Chacune de nos prières débute et se conclut par cette même invocation, l’appel au Nom qui est au-dessus de tout Nom, flamme d’amour qui brûle d’un feu inexorable.

Notre existence tout entière est consumée par cette flamme ardente, foyer de charité que forme le Nom même de Dieu, le Père, le Fils et le Saint Esprit.

Le plus infime de nos actes d’amour, nos larmes de joie, nos gestes généreux, notre oubli de nous-mêmes, portent en eux l’extraordinaire pouvoir de révéler le Dieu véritable. Non pas le dieu des égoïstes qui ressemble à s’y méprendre aux idoles de bois et d’argent.

Et au soir de ma vie, couché là au milieu de la nef d’une église, je recevrai encore sur mon corps éteint quelques gouttes tombées d’un goupillon tandis que prononcera sur moi un prêtre, commis à cet office :

Puisque vous avez été baptisé au Nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, je bénis votre corps.

Ces mots scelleront à jamais mon existence éternellement appelée à entrer dans le courant de la Vie divine. Mes premiers vagissements ont accompagné cet élan et mon dernier soupir le consommera.

Ma vie nouvelle sera enfin et totalement consacrée. Et toute mon histoire et son inquiet amour répondront à l’ardent amour qui brûle ces Trois qui m’embrasseront d’une même étreinte de feu: le Père, le Fils et le Saint Esprit. Amen !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *